L’association

Le fonctionnement administratif et financier de l’orchestre universitaire .

La vocation essentielle de l’orchestre est de faire de la musique. Nous avons limité le fonctionnement administratif de l’association aux obligations prévues par la loi de 1901, à savoir une assemblée générale annuelle.

Au cours de cette assemblée générale, le président présente, comme il se doit, le bilan « moral » de l’association que tout le monde (sauf les nouveaux arrivants) connait puisqu’il s’agit essentiellement du bilan musical de la saison précédente. Puis le trésorier présente le bilan budgétaire de la dernière année civile. L’assemblée générale permet également d’élire le conseil d’administration.

Nos recettes sont modestes. Elles sont constituées des entrées aux concerts que nous organisons (revenus faibles compte tenu du nombre d’invitations et des tarifs pratiqués) , des concerts vendus (500 euros en général ) , des cotisations des membres et d’une subvention de la municipalité de Clermont-Ferrand pour la réalisation d’une saison d’au moins trois concerts.

Les frais de l’association se limitent aux frais de location d’instruments (lorsqu’un piano est nécessaire) , aux frais de locations de salles pour les concerts et de transport en bus le cas échéant , aux remboursements de frais de déplacement des solistes et autres menus frais conjoncturels.

Les sommes éventuellement non dépensées sont provisionnées en vue d’opérations futures plus lourdes (concerts exceptionnels, œuvres lyriques). Dans tous les cas, la totalité des moyens financiers n’est et ne peut être consacrée qu’à la mise en œuvre de notre programme musical.

Nos dépenses sont également modestes pour deux raisons :

D’une part, l’association ne rémunère personne. Ni pour les tâches administratives qui sont assurées bénévolement par les membres, ni pour les fonctions musicales : le directeur musical et les chefs de pupitres sont bénévoles et payent leur cotisation, comme chacun. Enfin, les solistes (fussent-ils professionnels) ne sont en aucune façon rémunérés. Seuls ceux d’entre eux qui ne résident pas à Clermont sont remboursés de leurs frais de déplacement.

D’autre part, l’Orchestre universitaire (sous réserve de respecter son but et ses principes énoncés ci-dessus) est un partenaire privilégié du Service Université Culture, service culturel du site universitaire clermontois. À ce titre, le S.U.C. prend en charge l’achat des partitions, du matériel technique et son entretien, la diffusion et la régie des concerts et spectacles. Il met par ailleurs gratuitement à disposition les salles nécessaires aux répétitions.

Les problèmes gestionnaires et financiers sont donc réduits autant que possible afin de consacrer au maximum notre temps disponible au travail musical et ainsi atteindre notre objectif statutaire.

Pour autant, il reste des fonctions à assumer. Elles le sont souvent difficilement compte tenu des disponibilités des uns et des autres. Ainsi, les relations avec la presse, l’actualisation de notre site Web, la vente des deux concerts (vendredi et samedi) précédant le concert officiel du trimestre (dimanche), l’aide matérielle avant et après les concerts etc… restent des fonctions à investir. Enfin, les convivialités festives après nos concerts peuvent permettre d’accroitre notre cohésion et de rencontrer notre public.Mais là aussi, leur organisation réclame temps et énergie. Pour tout cela, l’orchestre universitaire a aussi besoin de vous.

 

Gilles Chaideyrou

Président de l’Orchestre universitaire de Clermont-Ferrand.